Boutique
Nos produits bookster
Chargement

L’Odyssée
Homère

Infos

+

59,4 x 84,1 cm - Impression sur papier G.F Smith Color Plan 135g Tabriz blue et Ebony. Encre noir 100% sur poster bleu et Pantone Argent Suprametal sur poster noir.

Langue : Français

Création typographique : Pierre Jeanneau

Frais de livraison : 5 €

Cadres

Aucun
+

Aucun

Bois

Noir

Tous nos cadres sont en chêne et verre.
La livraison d'un Bookster encadré n'est pas disponible. Vous devrez venir retirer votre commande en magasin. Les frais de port ne vous seront pas comptés.

Quantité

+

Total

40

Illustration

Un chef-d’œuvre de la littérature antique en diptyque aux couleurs helléniques

Ces 24 « chants » content l’épopée d’Ulysse, qui cherche à rentrer chez lui après la guerre de Troie. Errant entre deux mondes, naviguant d’aventures en épreuves, croisant sirènes et cyclopes, Ulysse forge ce caractère qui fait de lui un véritable Héros. Suite de l’Illiade, ce poème épique marque à jamais l’histoire de la littérature. Tout comme son héros, son auteur, Homère, continue de fasciner. On raconte qu’il était aveugle et que cette inspiration divine lui venait de sa cécité absolue. Certains s’avancent même à dire qu’il n’est qu’invention.

Autour d’Ulysse et d’Homère, le mystère reste entier. Leur poème est cependant une vraie source d’inspiration ; en témoigne ce grandiose diptyque aux couleurs des mers que parcourut le dernier héros antique, 20 années durant. Une vraie invitation à se plonger dans ce récit.

Pierre Jeanneau

Illustration Pierre Jeanneau

Pierre jeanneau vit et travaille à Paris et au Pays Basque.
Impulsé par son expérience dans une agence publicitaire et son travail de graphiste, ses projets et ses collaborations sont multiples: direction artistique pour le théâtre de belleville, identité visuelle pour l’institut français, affiches pour nike … son travail se mélange à des couleurs vives et sensibles.

Pour Bookster, Pierre a réalisé :

Le Nez de Gogol

L’odyssée d’Homère

Découvrez le travail de Pierre Jeanneau

Illustration Pierre Jeanneau